La mâchoire est une articulation très sollicitée qui peut être sujette à certains dysfonctionnements, regroupés sous le terme de « troubles de l’ATM » (ATM pour Articulation Temporo-Mandibulaire). Or, ceux-ci sont susceptibles de s’exprimer à distance en créant des problèmes de santé dans différents endroits du corps. C’est la raison pour laquelle, dans ce cas, encore plus que dans un autre, l’approche holistique de l’ostéopathie est intéressante. En prenant rendez-vous chez un ostéopathe, vous réglerez, non seulement, vos problèmes de mâchoire, mais également, toutes les pathologies annexes qu’ils auront déclenchées.

La mâchoire : elle ne sert pas seulement à l’ouvrir

La mâchoire est formée de deux os : le maxillaire, en haut et qui est fixe, et le mandibulaire en bas qui est mobile. L’articulation entre ce dernier et l’os temporal, de chaque côté de la tête, comporte la particularité d’intégrer un disque, comme celui que l’on rencontre entre nos vertèbres. Son rôle est d’éviter les frottements et de rendre la mandibule extrêmement mobile. Et cette mobilité est essentielle puisqu’elle nous permet de manger, de parler, et même, de bayer aux corneilles ! Tous ces mouvements sont rendus possibles grâce aux muscles qui entourent la mandibule, comme les manducateurs (qui permettent la progression des aliments de la bouche jusqu’à l’œsophage) et les masticateurs (qui participent au broyage des aliments avec les dents).

Lorsque la mâchoire a « la dent dure »

Le principal trouble de l’ATM correspond au SADAM, un acronyme qui correspond à : « syndrome algo-dysfonctionnel de l’appareil manducateur ». Outre la douleur qu’il génère, il regroupe différents symptômes comme un craquement de la mâchoire, une perte de mobilité de la mandibule et des grincements de dents. Il peut s’accompagner d’acouphènes, de bourdonnements d’oreilles, de vertiges et de migraines. Le SADAM comporte de multiples causes qui peuvent aller des extractions dentaires jusqu’aux traumatismes au niveau de la face. Celles-ci entraînent un déséquilibre de la mâchoire qui se traduit par une malocclusion.

En dehors du SADAM, les troubles de la mâchoire peuvent créer des dysfonctionnements comme :

  • du bruxisme (le fait de grincer des dents),
  • des cervicalgies (douleurs aux cervicales) et des dorsalgies (maux de dos),
  • de l’apnée du sommeil,
  • des problèmes ORL divers (otites, sinusites, inflammation du conduit auditif…),
  • des troubles de la vision : fatigue oculaire…
  • des problèmes d’audition : acouphènes, hypo- ou hyperacousie,
  • des maux de tête,
  • des névralgies faciales ou cervico-brachiales,
  • des douleurs au niveau de la dentition,
  • des difficultés lors de la déglutition,
  • etc.

L’ostéopathe pour remettre votre mâchoire dans le droit chemin

Lorsque la mâchoire craque, avec ou sans SADAM associé, c’est le signe d’un problème au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire. L’ostéopathe va donc manipuler celle-ci pour la remettre dans l’axe tout en prenant soin d’éliminer les tensions musculaires qui se sont créées autour. Il pourra éventuellement orienter son patient vers un kinésithérapeute qui s’attachera à détendre et étirer les muscles trop contractés. Cette approche sera possiblement complétée par la pose de gouttières par un orthodontiste. Ce type d’orthèses a pour but de rééquilibrer les différentes contraintes qui pèsent sur la mâchoire afin de la rééquilibrer.

L’approche holistique pour traiter les conséquences des troubles de l’ATM

Les troubles de l’ATM ayant des répercussions sur l’ensemble de l’organisme, il est essentiel de pouvoir faire bénéficier le patient d’un traitement global qui diminuera, voire éliminera totalement le risque de récidives. En effet, le patient peut tout à fait consulter pour des douleurs sans lien évident avec un dysfonctionnement de la mâchoire et c’est en effectuant différents tests que l’ostéopathe va faire le lien des maux de son patient avec un problème d’ATM. L’inverse est également vrai. C’est la raison pour laquelle, une fois la mâchoire rééquilibrée, le praticien prendra soin d’élargir son action aux cervicales qui sont souvent contractées en cas de troubles de l’ATM, mais également à l’ensemble de la colonne vertébrale et au bassin afin de permettre au corps de retrouver son équilibre. Il pourra également travailler en crânien. Cela aura comme action, entre autres, de diminuer le stress de son patient et, en conséquence, de détendre sa mâchoire.

Les troubles de l’ATM peuvent être source de douleurs dans de nombreux endroits du corps, sans que le lien avec la mâchoire soit évident au premier abord. Pour une résolution durable de ceux-ci, il est donc essentiel d’aborder le problème de façon globale. L’ostéopathie est alors toute indiquée pour une guérison efficace et sur le long terme. En soumettant votre mâchoire aux compétences d’un ostéopathe, vous pourrez très vite, à nouveau, croquer la vie à pleines dents.

Les conseils donnés dans cet article ne se substituent, en aucun cas, à un diagnostic posé par un médecin ou par tout autre professionnel de santé, ni à un traitement médical.

 

Laissez un commentaire