Les acouphènes perturbent le quotidien de nombreux Français. Ceux-ci entendent continuellement des sons dont l’origine reste pour le moins mystérieuse. Les propositions de la médecine allopathique permettent parfois de les réduire, sans les supprimer totalement cependant. Si vous souffrez d’acouphènes et que vous êtes en quête de solutions naturelles, nous vous en proposons quelques-unes ci-dessous.

Les acouphènes : quand l’oreille entend des sons venus de nulle part

Les acouphènes correspondent au fait d’entendre des sons sans origine connue. De nombreuses personnes en perçoivent de temps en temps, mais dans la majorité des cas, cela ne dure pas. Cependant, parfois ceux-ci persistent et ne s’arrêtent jamais. Dans ce cas, il y a de quoi en perdre son latin ou, du moins, sa capacité auditive. Les acouphènes se manifestent sous forme de sifflements, de bruits de moteur, des grincements ou encore des chuintements. La médecine classique tente d’apporter une réponse, souvent palliative, par le biais d’appareils censés les masquer. En attendant, les acouphènes sont difficiles à vivre pour la personne qui en est victime. En effet, ces bruits incessants entraînent souvent de nombreuses difficultés. Le patient est confronté à des problèmes de sommeil, des difficultés de concentration, voire parfois aussi à de la dépression.

L’ostéopathe : un praticien « très à l’écoute » pour éliminer vos acouphènes

Tout patient atteint d’acouphènes devrait commencer par consulter un ostéopathe. En effet, celui-ci a de grandes chances de les réduire drastiquement, voire de les supprimer totalement. En tant que praticien holistique, il va, avant tout, rechercher l’origine des problèmes auditifs. De celle-ci dépendra son diagnostic et, en conséquence, son traitement. C’est pourquoi l’ostéopathe va également s’intéresser à la présence éventuelle de symptômes concomitants, comme des vertiges par exemple. Le stress faisant aussi partie des facteurs d’aggravation des acouphènes, le praticien va chercher à savoir quelles sont les conditions de vie de son patient pour éventuellement identifier si le stress ne pourrait pas causer ses acouphènes. Dans tous les cas, l’ostéopathe va contrôler les structures ostéo-musculaires de l’oreille et celles en lien avec cette dernière, comme les cervicales ou la mâchoire, pour éliminer toute tension susceptible d’entraîner des acouphènes.

La Médecine Traditionnelle Chinoise : une approche millénaire au secours de votre audition

En Médecine Traditionnelle Chinoise, les acouphènes sont liés à un problème de foie, de rate ou de rein. Dans le premier cas, ils perturbent l’énergie hépatique, ce qui entraîne une augmentation du « feu du foie ». Cela déclenche généralement des acouphènes de type sifflements, en particulier chez des personnes dépressives ou stressées. À l’inverse, lorsque la rate ou le rein sont à l’origine de ceux-ci, la personne est plutôt fatiguée et dans ce cas, le chi (l’énergie vitale) est très basse. Cela se traduit par une perte d’audition et des acouphènes sous forme de bruits aigus. Le traitement sera évidemment fonction du diagnostic trouvé et aura pour but de rééquilibrer les méridiens concernés. Pour cela, le médecin traditionnel chinois dispose de différentes techniques comme la phytothérapie ou l’acupuncture, par exemple.

Les plantes pour faire disparaître vos acouphènes

Les plantes, sous forme d’extraits ou d’huiles essentielles, donnent également d’excellents résultats pour éliminer les acouphènes. Le ginkgo biloba est LA plante anti-acouphènes par excellence. En effet, conseillée pour lutter contre le stress, elle favorise également la circulation sanguine. Elle représente donc une solution lorsque les acouphènes sont liés à un problème vasculaire. Par ailleurs, toutes les plantes efficientes contre la nervosité ou le stress peuvent être consommées, sous forme d’infusions, contre les acouphènes. Parmi celles-ci, on peut citer la fleur d’oranger, l’aubépine ou encore la mélisse. Les huiles essentielles qui contribuent à fluidifier le sang font également partie des solutions proposées pour réduire les acouphènes. Elles sont efficaces en application locale (près de l’oreille). Leur efficacité sera décuplée si le patient les utilise en synergie. Ainsi, il peut mélanger, à part égale, des huiles essentielles d’Hélichryse italienne, de Patchouli, de Basilic et de Petit grain bigarade.

Apprendre à gérer son mental pour éliminer les acouphènes

Les acouphènes s’aggravent souvent en situation de stress ou suite par le stress ou suite à un choc émotionnel. Dans ce cas, des techniques de relaxation ou de visualisation positive vont permettre de calmer le mental. Cela va avoir des répercussions positives sur les facteurs physiques qui créent les acouphènes. La thérapie cognitivo-comportementale donne souvent de bons résultats. Développée au départ pour soigner la dépression, elle représente, en quelque sorte, une façon détournée, mais cependant efficace, de traiter les acouphènes. En effet, le but de cette méthode est d’apprendre aux patients à ne plus se concentrer sur les acouphènes pour finir par moins les entendre.

Si vous souffrez d’acouphènes et que vous n’êtes pas satisfait des solutions proposées par la médecine allopathique, vous pouvez vous tourner vers des méthodes naturelles. Entre les plantes, la domestication de votre mental ou les manipulations de votre ostéopathe, vous trouverez probablement de quoi stopper ces bruits incessants qui vous cassent les oreilles.

Les conseils donnés dans cet article ne se substituent, en aucun cas, à un diagnostic posé par un médecin ou par tout autre professionnel de santé, ni à un traitement médical.

Laissez un commentaire