Lorsque nous sommes contrariés, notre estomac gronde, le ceinturon se tend et nous avons l’impression d’être gonflé. Parfois cela empire : le malaise devient un vrai mal de ventre. Pourquoi ne pas adopter une bonne résolution afin de prendre soin de votre confort digestif ? L’indigestion, l’acidité des estomacs, les ballonnements, la constipation ou les diarrhées ne nous donnent pas seulement un mauvais goût mais compromettent notre bien-être. Or il suffit de quelques petites habitudes pour prévenir ces inconforts digestifs !

Les aliments à éviter pour un confort digestif

Le bon fonctionnement de l’appareil digestif nécessite un régime alimentaire sain et équilibré. Certaines pièces, comme le foie, la vésicule biliaire et l’intestin grêle, ont besoin de nourritures plus riches que celles qui servent l’organisme.

La digestion dépend aussi du bon fonctionnement des intestins, de la complétude de la cuisson et du traitement des aliments : bouillis et cuits à l’eau sont donc ce qu’il y a de mieux.

Pour améliorer votre confort digestif, commencez par limiter la consommation de certains aliments qui peuvent le troubler : les aliments gras (viandes froides, fromages, plats en sauce, pâtisseries…) , les aliments très épicés ou au goût d’acide (vinaigre…) peuvent compliquer et ralentir la digestion ; les légumes fermentés (chou cru, oignons, artichauts blancs) ainsi que les plats sucrés peuvent provoquer des ballonnements et des flatulences.

Pour un meilleur transit, il faut plus de fibres et de probiotiques

Les fibres et les probiotiques ont un rôle considérable dans la digestion. Il faut s’assurer de consommer au minimum 30 g de fibres par jour car elles jouent une rôle dans la digestion. Vous pourrez trouver des vitamines et des minéraux comme le potassium, le fer mais aussi des acides gras essentiels comme l’acide linoléique (dont on trouve une source naturelle dans les graines de lin) qui peuvent aider à réduire le cholestérol sanguin.

Manger des fibres ne veut pas dire nécessairement que vous allez perdre du poids !

Pour lutter contre un mauvais transit, signe d’une mauvaise digestion, il est donc indispensable de consommer des aliments riches en fibres: les pommes de terre, les légumes à feuilles vert foncé (œufs à la coque). Les aliments contenant des antioxydants comme le thé et le café noir ne sont pas recommandés pour leurs effets laxatifs.

Les différents produits dérivés du cumin ainsi que les infusions de fenouil peuvent également vous aider à retrouver votre équilibre intestinal.

Améliorer la digestion en adoptant une bonne hygiène de vie

Le confort digestif passe par un mode de vie sain. Les meilleurs moyens d’obtenir un confort digestif durable sont les suivants :

  • boire au moins 1,5 litre d’eau par jour ;
  • pratiquer une activité physique régulière ;
  • manger loin de la télévision et se coucher sur le dos (pour éviter la compression abdominale) ;
  • éviter les irritants et les médicaments qui provoquent des maux de tête et de la fièvre et garder son esprit libre de toute pensée stressante.

Le thé au CBD : Pour soulager les problèmes digestifs

Il y a de nombreuses manières d’utiliser le cannabidiol (CBD). Il peut vous aider à réduire les inflammations qui surviennent dans le système digestif et réduire les contractions musculaires dans l’appareil digestif.

Pour consommer le CBD, vous pouvez opter pour une tisane à base de plantes de chanvre ou mélangez-le avec votre nourriture. Vous pouvez également boire des thés au cannabidiol avec du gingembre ou de la sauge comme supplément à la consommation du CBD pour soulager vos problèmes digestifs.

L’intestin étant un élément majeur de notre système immunitaire, le CBD a un impact positif sur la santé digestive. Contrairement au THC, qui se lie aux récepteurs CB1 et CB2 dans tout le corps et provoque des effets psychoactifs, le CBD cible spécifiquement les récepteurs du tube digestif. Il réduit l’inflammation et traite des affections telles que le syndrome du côlon irritable une fois pour toutes.

Laissez un commentaire