Par Romain Marchal, ostéopathe et acupuncteur à Caluire-et-Cuire (département du Rhône) et Vice-Président de l’A.I.P.M.V.

Si vous associez uniquement le mot ventouse à ce petit objet qui se trouve dans la cuisine ou dans la salle de bains, sachez que c’est loin d’être son seul usage puisqu’il existe aussi une Médecine des Ventouses© (ou MDV). L’ostéopathe Romain Marchal qui utilise celle-ci au quotidien, a bien voulu répondre à nos questions et ainsi nous éclairer sur cette thérapeutique (presque) vieille comme le monde.

D’infirmier à ostéopathe

Romain Marchal s’est lancé dans les études médicales avec pour objectif, dès le départ, d’être ostéopathe, mais pour cela, il fallait alors être professionnel de santé. Après son bac, il a donc tenté le concours de kinésithérapeute, sans succès, et celui d’infirmier qu’il a réussi. Une fois son D.E d’infirmier en poche, il est parti durant une année à Saint-Étienne, pour suivre un cursus universitaire dépendant de l’université de Maidstone (Pays de galles) afin d’obtenir le Bachelor in Sciences Of Osteopathy en trois ans, puis a fait la deuxième année à Maidstone. Des soucis familiaux l’obligeant à se rapprocher de sa famille vosgienne, il a poursuivi son cursus en Belgique, à Charleroi, en rattrapant la 4ème année à la Belso (Belgian School of Osteopathy).

De l’ostéopathie aux ventouses

Romain a ensuite effectué des remplacements en Belgique entre 2005 et 2008, sur Liège, Charleroi et Bruxelles. Une fois rentré en France début 2009, il a dû attendre l’autorisation d’user de son diplôme, obtenu à l’étranger, pour pouvoir monter son premier cabinet à Bordeaux, en juin 2009, puis il a déménagé sur Lyon quelques mois plus tard. En mars 2010, Romain a ouvert un cabinet à Caluire, près de Lyon, où il exerce toujours. Il a ensuite continué de se former en posturologie, pédiatrie, prise en charge de la femme enceinte et ostéopathie somato-émotionnelle. De 2011 à 2014, Romain a exercé conjointement avec un praticien en énergétique chinoise qui l’a incité à se lancer dans la MTC (Médecine Traditionnelle Chinoise). Romain a donc intégré la Faculté Libre d’Énergétique Chinoise (FLETC) à Lyon, qui est la seule à délivrer l’équivalence du WAFAS (World Association Federal of Acupuncture and moxibustion Societies), unique diplôme international reconnu par 37 pays dans le monde et par toutes les facultés chinoises de MTC. Romain a obtenu son diplôme en 2018. Il a complété son cursus avec la formation sur la Médecine des Ventouses©, technique développée par Daniel Henry depuis 47 ans et qui est une codification associant à la fois la kinésithérapie, l’ostéopathie et la médecine chinoise. Devenu Vice-président de l’Association Internationale des Praticiens Médecine des Ventouses en 2019, il organise 2 à 4 fois par an des formations en MDV pour les professionnels de santé.

En quoi consiste exactement la Médecine des Ventouses© ?

La Médecine des Ventouses© est une méthode utilisée par la Médecine Traditionnelle Chinoise depuis plus de 5 000 ans et qui vise à lever les stagnations de sang et d’énergie dans des zones spécifiques du corps. Ceci s’effectue au moyen de ventouses à chaud (autrefois en bambou, maintenant en verre) dont le vide est obtenu au moyen d’une flamme. Des ventouses pneumatiques (dites à froid) sont également apparues depuis quelques décennies. Le vide ainsi obtenu permet, à l’instar d’une ventouse en plomberie, de refaire circuler et dissiper ce qui obstruait un canal (sanguin, lymphatique ou énergétique de type méridien).

Un principe simple et sans douleur

Le fonctionnement des ventouses s’appuie donc sur l’effet hémodynamique et/ou mécanique par aspiration, puis relâchement. La MTC conseille, dans les cas de stagnation d’énergie, de pratiquer une dermabrasion (abrasion de la surface de la peau, ndlr) au moyen d’une lancette ou d’une aiguille à saignée, afin de faire circuler le sang qui, en MTC, est le support de l’énergie vitale appelée Qi (prononcez Tchi). Ce n’est pas douloureux pour le patient qui ressent une légère morsure ou succion. Celle-ci s’estompe en 2 à 5 minutes en fonction de la tension tissulaire présente, de l’effet recherché ou de la zone traitée.

De nombreuses applications à la Médecine des Ventouses©

Le champ d’application des ventouses est vaste et dépend de l’intention recherchée : curative, préventive, énergétique, etc. Cela va de la tension musculaire/tissulaire dans les cas de tendinopathie, contractures, spasmes… à certains troubles fonctionnels viscéraux (digestifs, gynécologiques, etc.), en passant par l’équilibrage énergétique (régulation saisonnière, émotionnelle, etc.). Dans la mesure où les ventouses représentent un des outils majeurs de la MTC, à l’instar des aiguilles, notre interviewé y a recours quotidiennement dans sa pratique en Énergétique Chinoise.

Les ventouses pour accompagner aussi les sportifs

Dans son cabinet, Romain utilise aussi énormément les ventouses pour la préparation et la récupération des sportifs amateurs, semi-professionnels et professionnels qu’il suit. (Son cabinet est partenaire de plusieurs associations de trail, de rugby, de natation et de basket.) Il nous rappelle qu’en fait, la renommée médiatique des ventouses, au niveau occidental, a commencé avec Michael Phelps aux JO de 2016 ! Pour Romain : Les ventouses sont donc un outil efficace, si l’on en connaît les avantages et les limites, avec des effets largement démultipliés si on les utilise selon les principes de la MTC.

La Médecine des Ventouses© en pratique

La Médecine des Ventouses© a plusieurs protocoles très techniques et efficaces. Pour illustrer cela, Romain nous fait part d’un patient, envoyé par une collègue podologue/posturologue, qui présentait une épine calcanéenne. Selon le protocole développé par la MDV, en une application de ventouses avec dermabrasion et sur un temps de pose de 20 minutes, ce patient a pu instantanément reposer le pied par terre sans douleur, ce qui ne lui était pas arrivé depuis plus de deux ans malgré les semelles, les ondes de choc et les autres traitements reçus de la part de confrères ostéopathes !

Le secret d’un traitement par ventouses réussi ?

Pour Romain, le secret d’un traitement par ventouses réussi repose, en premier lieu, sur le diagnostic préalable qui permet d’identifier le type de trouble dont il s’agit et donc de confirmer si cela relève, ou non, de l’utilisation des ventouses. Ensuite, la réussite d’un traitement dépend de la qualité et du temps de pose, ainsi que du choix des zones où sont positionnées les ventouses et, si besoin, de l’utilisation d’un potentialisateur (dermabrasion, huiles essentielles, etc.).

La MDV d’un point de vue réglementaire

Il semble qu’actuellement, il n’existe pas réellement de formation et/ou de réglementation particulière concernant l’utilisation des ventouses. Cependant, celle-ci faisant partie intégrante de la MTC, il semble difficile de l’interdire alors que 4 pays européens et la Suisse l’ont admise dans leur système de santé ou de soins. L’Europe se construisant à 27, la France a une obligation de mise en conformité de ses pratiques de santé (exercice, législation et formation) d’ici au 1er janvier 2023… à suivre donc !

Enfin, quand on demande à Romain s’il y a une question qu’il aurait aimé qu’on lui pose, voici ce qu’il répond : Une question ? C’est lequel le plus fort entre l’éléphant et l’hippopotame ? Parce que l’hippopotame, c’est quand même vachement fort… Vous l’aurez compris, l’humour fait également partie des multiples talents de cet ostéopathe expert en ventouses !

Si vous voulez en savoir plus l’utilisation de la Médecine des Ventouses© et sur Romain Marchal, visitez son site Internet. Vous pourrez ainsi prendre directement rendez-vous en ligne, lire quelques mémos sur des sujets ciblés et vous informer sur les passions de Romain, à savoir : l’ostéopathie, la médecine chinoise et, bien évidemment, les ventouses !

 

Laissez un commentaire