Les entorses aux chevilles représentent un accident que pratiquement tout le monde, petit et grand, a déjà ou aura dans le futur l’occasion d’en avoir l’expérience. C’est un accident très commun donc et qui se soigne facilement en suivant les bonnes instructions.

Comprendre l’entorse de la cheville

Pour commencer, il faut d’abord comprendre ce qu’une entorse veut dire et ce que c’est en général. Les entorses des chevilles concernent principalement les ligaments, et les entorses externes étant les plus communes concernent les faisceaux antérieurs, moyens et postérieurs du ligament externe.

Il existe 3 stades majeurs de l’entorse en générale et celle de la cheville en l’occurrence, et qui sont :

 

  • L’entorse légère ou bénigne qui peut aussi être synonyme de foulure et c’est seulement l’étirement d’un voire de deux ligaments et dans ce cas l’articulation reste fonctionnelle.
  • L’entorse modérée ou moyenne signifie qu’un ou plusieurs ligaments sont partiellement rompus.
  • L’entorse grave est dans le cas où d’un étirement et d’une déchirure complète des ligaments en question.

Comment soigner une entorse de la cheville ?

Si elles sont mal prises en charge et mal soignées, les entorses peuvent devenir très problématiques dans la vie quotidienne d’un individu car elles sont synonymes de douleurs et de gênes persistantes, et c’est donc pour cette raison qu’il ne faut pas prendre son soin à la légère.

L’ostéopathie reste à ce jour le meilleur moyen pour guérir efficacement une entorse de la cheville et ne plus jamais s’en soucier.

Il faut consulter un ostéopathe le plus tôt possible après un accident ayant mener à une entorse qu’elle soit grave ou non, ce dernier pourra donner les meilleurs soins afin de guérir au mieux l’entorse de la cheville et de rendre toute la mobilité à celle-ci en optimisant toutes les chances de retrouver son usage comme avant l’accident.

Tout de suite après l’accident ayant causer l’entorse de la cheville, l’ostéopathe est en mesure de commencer les soins en ayant comme but principal la réduction de l’inflammation, ensuite il pourra établir selon la gravité de l’entorse le meilleur traitement possible pour le tissu lésé en question. Ceci permet d’optimiser au maximum le temps de récupération.

Dès que l’inflammation est résorbée soit entre 2 et 5 jours après l’accident, l’ostéopathe peut alors commencer un vrai travail sur la mobilité de la cheville en exerçant des techniques d’ostéopathie structurelle sur les articulations.

On peut associer l’ostéopathie à la kinésithérapie pour un meilleur résultat, mais l’ostéopathie reste plus importante car c’est elle qui permet de réaxer la cheville et de la remettre à sa place ainsi que tous ses éléments pour donner lieu à une rééducation concluante et pour faire disparaître tous les maux.

Laissez un commentaire