La réalisation d’un test ADN généalogique est devenue une démarche populaire. Cette pratique s’est démocratisée grâce à Internet. Le choix est désormais accessible à tous ceux qui veulent retracer l’histoire de leur famille. En France, la réalisation d’une telle démarche doit suivre des procédures légales.

Les tests ADN en quelques mots

Un test ADN utilise les 46 chromosomes standards qui sont dans l’organisme depuis la naissance. La constitution génétique de chaque individu est unique. C’est ce qui fait que le résultat d’une analyse ADN soit fiable à 100 %. Cette règle est légèrement perturbée dans le cas de jumeaux identiques, soit de vrais jumeaux. Chaque individu possède un chromosome X qui lui vient de sa mère et d’un chromosome X ou Y qui lui vient de son père. Chaque enfant porte en lui un ADN mitochondrial qui provient de sa mère. Ainsi, le fait de faire un test adn mitochondrial ou du chromosome Y est la base de toutes les analyses de ce genre.

Le test généalogique

Effectuer un test généalogique consiste à déterminer les informations sur votre ascendance généalogique. Si vous souhaitez retrouver vos origines grâce à ce type de test, renseignez-vous d’abord sur les différents types d’analyses ainsi que sur le prix d´un test adn origine.

Le test du chromosome Y

Il est possible de trouver ses origines ethniques à partir du chromosome Y du père. Cette transmission se fait uniquement du géniteur à l’enfant. Il peut être utilisé dans la réalisation d’un test de paternité. Si une femme veut entreprendre les mêmes démarches pour déterminer l’ascendance génétique des hommes de sa famille, il faut un parent de sexe masculin pour faire la recherche adn.

L’analyse du chromosome X

A titre d’information, trouver les origines de ses ancêtres à partir d’une analyse d’échantillons d’adn mitochondrial est tout à fait faisable, aussi bien par les hommes que par les femmes. Cette méthode permet d’établir l’ADN d’origine. Pour parvenir à ce résultat, il suffit de fournir un échantillon de salive qui sera transmis à un laboratoire spécialisé dans la réalisation d’analyses adn. Les résultats du test permettront de découvrir les ancêtres féminins d’une famille.

Le test de polymorphisme mononucléotidique

Faire un test de polymorphisme mononucléotidique s’entreprend sur l’intégralité du génome d’un individu. Les résultats des tests sont comparés à ceux d’autres analyses d’un autre groupe de personne. Chaque échantillon d’ADN permettra de faire une estimation de l’origine ethnique de chaque individu.

Le principe reste le même : il faut soumettre des échantillons de salive. Aujourd’hui, un simple clic sur internet permet de s’approprier le matériel nécessaire pour établir un lien de parenté avec des ancêtres lointains. Un échantillon de salive suffit pour savoir le pourcentage ethnique qui forme les origines d’une personne. Par exemple, elle peut être européenne à 25 %, asiatique à 25 %, africaine à 25 % et russe à 25 %.

Test adn et législation en vigueur

La réalisation des tests de paternité ou généalogique est tout à fait faisable sous certaines conditions. Pour se soumettre à cette procédure, il faut avoir fait une demande légale pour cela. C’est seulement après l’approbation du tribunal que la personne concernée peut entamer les procédures d’analyses ADN.

Le recours aux démarches en ligne qui propose un kit de test de paternité est un acte puni par la loi en France. En effet, dans l’Hexagone, ce choix relève d’un délit qui est passible de lourdes sanctions, notamment une amende avoisinant les 3700 euros. Pour les entreprises qui proposent le matériel d’analyse adn, la loi prévoit une amende de 15 000 euros.

La procédure est tout à fait légale dans d’autres pays occidentaux. S’approprier un kit et utiliser un échantillon de salive pour lever le doute sur ses origines est un acte tout à fait banal en Allemagne ou au Danemark.

Laissez un commentaire