L’ostéopathie est une médecine complémentaire basée sur des manipulations osseuses et musculaires. Elle est généralement pratiquée par des kinésithérapeutes. Cette thérapie manuelle est fréquemment utilisée pour les problèmes de dos chez les adultes. Mais elle est également recommandée aux bébés, de quoi leur éliminer toutes les compressions subies dans le ventre de la maman. Maux de tête, torticolis ou encore coliques, les bébés aussi n’y échappent malheureusement pas, il est donc conseillé d’emmener votre bébé chez un ostéopathe dans le cas où :

  • Le bébé est né avec l’utilisation des spatules ou des forceps : aussi appelée naissance instrumentale, cette dernière peut causer des problèmes tels que le strabisme ou encore, une déformation crânienne.
  • Le bébé souffre de troubles digestifs : le nerf vague est le nerf responsable de la digestion chez le bébé, s’il est touché, ce dommage peut entraîner à des coliques, des reflux gastriques ou encore des ballonnements chez le bébé.
  • Des fractures lors de l’accouchement : ou traumatismes obstétricaux, sont très fréquents lors des accouchements. Les efforts du travail pendant l’accouchement peuvent causer des lésions au bébé parfois irréversibles. C’est là où le rôle de l’ostéopathe rentre en jeu.

L’ostéopathie guérit-elle le syndrome de la tête plate ou le torticolis?

Le syndrome de la tête plate touche de nos jours, près de la moitié des nourrissons. La principale raison de ce syndrome est la malléabilité du crâne du nourrissons, plus particulièrement durant les 2 premiers mois. Donc le coucher souvent sur le dos par exemple, jouera un rôle conséquent dans ce syndrome. Les accouchements difficiles sont également une raison. Le torticolis quant à lui, est dû à des déplacements au niveau des vertèbres, des condyles ou encore, de l’occiput lors de l’accouchement. Pour soulager le bébé face à ces douleurs, l’ostéopathe l’aidera en :

  • faisant en sorte de stimuler ce dernier en claquant des doigts par exemple, si lé bébé n’arrive pas à tourner la tête d’un côté. Une stimulation sonore face à laquelle le bébé réagira. Ou encore, grâce à des stimulations visuelles. Ce qui permettra de régler le problème du torticolis.
  • pratiquant l’ostéopathie crânienne pour relâcher les tensions. Cette pratique consistera à inspecter, toujours délicatement car le crâne du bébé est très fragile durant les premiers mois, les fontanelles de celui-ci. L’ostéopathe massera le crâne du bébé et exercera dessus de légères pressions.
  • mettant à l’aise le bébé, et le placer dans un endroit confortable tel qu’un cocoonababy, pour que la séance d’ostéopathie se passe bien. Les parents devront également se joindre à la séance, d’une part, pour apprendre les réflexes de l’ostéopathe qu’ils reproduiront eux-mêmes chez eux, et d’une autre part pour rassurer le bébé. Ce confort permettra au bébé de relâcher ses tensions et pour éviter les craquements osseux durant la séance, qui peuvent s’avérer dangereux pour les nourrissons.

Quels sont les dangers de l’ostéopathie pour bébé ?

Etant donné que ce n’est « qu’une thérapie manuelle » et non pas une science exacte, l’ostéopathie ne fait pas l’unanimité. Son efficacité a longuement été remise en cause et l’est encore maintenant par certains corps médicaux. Pour cela, il est toujours préférable de consulter également un pédiatre en complément de votre ostéopathe, pour que vous puissiez aussi être rassuré sur les bons choix de ce dernier.

Et pour bien choisir votre ostéopathe, vous pouvez consulter cet annuaire qui permet également la prise de rendez-vous en ligne.

 

 

Laissez un commentaire