Histoire de l’ostéopathie

L’ostéopathie a été développée à la fin du XIXe siècle aux États-Unis par un médecin et chirurgien nommé Andrew Taylor Still. Il a été le premier à souligner les interrelations qui existent, d’une part, entre le système musculo-squelettique et les autres systèmes organiques, et d’autre part, entre la mobilité et la liberté de ces différents systèmes et la santé de l’homme.

Définition de l’ostéopathie

L’ostéopathie est la science et l’art de diagnostiquer et de traiter les dysfonctionnements de la mobilité des tissus du corps humain, qui provoquent des troubles et perturbent l’état de santé de l’organisme. C’est une science médicale à part entière et qui mérite bien plus d’attention qu’on ne lui donne de nos jours.

Blessures et pathologies à traiter par l’ostéopathie

Toutes les parties du corps sont interdépendantes, et à partir de cette approche holistique et globale, l’ostéopathie aide le potentiel d’autorégulation du corps à fluctuer dans un état de santé optimal. La pratique de l’ostéopathie est surtout connue pour le traitement des douleurs dorsales, mais son champ d’action est beaucoup plus large.

Tendinite et ostéopathie

La tendinite est l’une des blessures articulaires les plus courantes. Elle affecte les tendons que nous utilisons le plus, ceux situés dans l’épaule, le poignet, le genou ou le talon. L’ostéopathie visant à rééquilibrer les structures corporelles, est une discipline appropriée pour traiter les tendinites, en particulier celles de l’épaule et du talon d’Achille. L’ostéopathie est un moyen très efficace pour atténuer l’inflammation des tendons.

Migraines et céphalées nerveuses

Les maux de tête qui prennent naissance dans la nuque, appelés maux de tête de tension, peuvent être traités avec succès par des techniques physiothérapeutes et ostéopathiques. La ponction sèche et la thérapie myosociale ou craniosacrale donnent toutes deux de bons résultats.

Douleur cervicale et rectification cervicale

Les douleurs cervicales ont de nombreuses causes possibles, du traumatisme cervical dû à un accident de voiture ou des douleurs d’origine neuropathique – nerveuse – au bruxisme, à la contracture musculaire ou à la hernie. Le traitement portera non seulement sur les vertèbres du cou mais aussi sur la région dorso-lombaire ou la région dorsale, selon l’origine et l’irradiation éventuelle de la douleur.

Laissez un commentaire